Pharmacie de la Licorne

Perméabilité intestinale: les sports d'endurance, un facteur aggravant !!!

Physiopathologie

19 octobre 2018 | Écrit par Stéphane BROZICEVIC

Perméabilité intestinale: les sports d'endurance, un facteur aggravant !!!

          I) Causes/facteurs aggravants et conseils :

               1) Maladie Cœliaque = intolérance au gluten (maladie auto-immune)

L’ingestion de gluten va entrainer la production d’anticorps qui vont se retourner vers la structure même de la paroi intestinale, entrainant diarrhées, constipation, perméabilité intestinale, inflammations, carences…  

L’éviction stricte de toutes traces de gluten dans l’alimentation est donc obligatoire.

 

               2) Hypersensibilité au gluten non cœliaque

Sensibilité au gluten non liée au système immunitaire entrainant des troubles non seulement digestifs, mais également extra-digestifs (fatigue, migraines…). Réduire au maximum sa consommation de gluten a souvent un impact positif sur les symptômes ;  selon les cas, une réduction de la consommation de lactose, de FODMAP (molécules faisant partie de la famille des glucides, présents dans de nombreux aliments *) ou d’autres éléments mal tolérés peut également se révéler bénéfique.

*https://www.digestscience.com/images/FODMAP_dans_lalimentation.pdf

 

               3) Sport de longue endurance

La pratique de sports d’endurance de longue durée entraine une réduction très importante de la vascularisation du système digestif au profit des muscles notamment. Cependant, à chaque prise alimentaire, ce débit sanguin reprend de l’ampleur ; c’est ce que l’on appelle le phénomène d’ischémie/reperfusion. Ce phénomène se caractérise par la production d’une grande quantité de radicaux libres, des éléments particulièrement agressifs pour les parois intercellulaires des cellules intestinales et donc particulièrement susceptible d’entrainer une perméabilité intestinale.

Manger très régulièrement de petites quantités lors d’une longue course permet d’éviter que le phénomène d’ischémie/reperfusion soit « trop ample ».

Un entrainement progressif et adapté aux longues courses, ainsi que la mise en place d’une stratégie alimentaire avec tests préalables est également fortement recommandé pour limiter les risques.

               4) Acidité tissulaire

Un déséquilibre acido-basique de l’organisme est un phénomène chronique de basse intensité  passant souvent inaperçu, car très rarement détecté. Sur le long terme, ce déséquilibre peut être mis en cause dans de très nombreuses pathologies, dont la perméabilité intestinale.

Cette acidité est très étroitement liée à notre hygiène de vie : alimentation (idéalement, il faut favoriser les apports en fruits et légumes, et limiter les apports en protéines animales, céréales et sucre), stress, déséquilibre chronique du rythme veille/sommeil, activité physique longue/intensive…

 

               5) Déséquilibre de la flore intestinale

Notre flore intestinale possède des fonctions capitales pour notre santé, dont celle entre autre de « barrière protectrice » de la muqueuse intestinale. Si cette barrière est altérée (aggravée par une mauvaise alimentation, des prises de médicaments trop fréquentes notamment des antibiotiques, des infections intestinales chroniques…), la paroi intestinale est naturellement fragilisée.

 

          II) Conséquences

Les conséquences d’une perméabilité intestinale peuvent être très variées en fonction de la fragilité de chacun ; de plus, par leurs caractères très généraux et non spécifiques des symptômes, un suivi médical spécialisé est vivement conseillé pour ne pas passer à côté d’une pathologie plus lourde à prendre en charge rapidement (cancer, maladie inflammatoire ou auto-immune chronique…).

  • Problèmes intestinaux : ballonnement, diarrhées/constipation, déséquilibre de la flore intestinale, malabsorption de nutriments avec toutes les répercutions liées aux carences…
  • Déficit immunitaires
  • Augmentation des risques inflammatoires
  • Augmentation des risques allergiques
  • Etc…

 

          III) Diagnostic

Le diagnostic se fait principalement auprès de médecins spécialisés suite à une analyse du terrain et de la symptomatologie.

Certains marqueurs sanguins peuvent également aider au diagnostic, comme la recherche des LPS (Lipopolysaccharides) dont l’augmentation est notamment révélatrice d’une perméabilité et qui signe des risques inflammatoires accrus.

 

          IV) Compléments alimentaires

Une analyse approfondie de son alimentation doit rester la base de toute prise en charge : supprimer ou réduire la consommation d’aliments irritants (notamment ceux cités précédemment) ; consommer plus d’aliments bénéfiques à adapter en fonction des caractéristiques de chacun (vitamines, minéraux, fibres, aliments fermentés, acides aminés…).

Les compléments alimentaires ont également potentiellement un rôle majeur à jouer dans ce type de pathologies ; cela d’une part en accélérant ou en améliorant des rééquilibrages alimentaires dont les effets peuvent se faire attendre ou rester limités ; d’autre part pour offrir une alternative non médicamenteuse à des patients chez qui on ne soigne plus que des symptômes, sans prise en compte du terrain.

 

  • Pour consolider les parois intercellulaires des cellules intestinales et réduire ainsi la perméabilité : PERMEA-REGEN (Ineldea) ou GLUTAMINE (solgar)

Pour plus d’informations sur le Permea-regen : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/197130

Pour plus d’informations sur la glutamine solgar : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/44918

 

 

  • Pour « purifier » le microbiote intestinal en éliminant les pathogènes : CITRUMAX (Lereca)

 

Pour plus d’informations sur le citrumax https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/56808

 

 

  • Pour restaurer un microbiote déséquilibré (idéalement après une cure de citrumax) : MAFLORIL (Ineldea)

Pour plus d’informations sur le Mafloril : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/44886

 

 

  • Pour stimuler les organes d’éliminations des acides (surtout les reins, les poumons et la peau) : Lereca EMONCTOIRES.

Pour plus d’informations sur le Lereca EMONCTOIRES : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/56817

 

 

  • Pour rééquilibrer une acidose organique : ACIDO-BASE (Inedea) ou MINERABASE (Lereca)

Pour plus d’informations sur Acido-base : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/44884

Pour plus d’informations sur Minérabase : https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/catalog/product/56814

 

 

Retrouver d’autres articles nutrition, traumatologie, psychologie du sport sur:

https://pharmaciedelalicorne.pharminfo.fr/news/

 

 

https://www.facebook.com/EnduranceBienEtre/